Skip to main content

Biographie

Jean Charles Gandrille

Devenir compositeur :

son rêve d’enfant. Jean-Charles Gandrille a un peu plus de 10 ans quand réécrivant tant bien que mal sa première improvisation, il compose sa première œuvre. C’est pour lui une révélation. Depuis, il n’a cessé d’écrire.

Né en 1982, il passe sa jeunesse à la ferme familiale, au contact de la nature et des chants d’oiseaux. Il étudie d’abord le piano au CRR (Conservatoire à Rayonnement Régional) de Versailles, puis l’orgue à celui de Paris, où il obtient à l’unanimité les Premiers Prix d’Orgue, d’Harmonie, et d’Orchestration. Il poursuit ensuite sa formation à l’orgue au CRR de Saint-Maur où une médaille d’or lui est décernée à l’unanimité.

En l’an 2000, il rencontre le compositeur Thierry Escaich et travaille l’improvisation avec lui. Il deviendra un ami qui l’encouragera et l’aidera dans sa vocation de compositeur.

De 2001 à 2006, il complète sa formation au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, où il reçoit les six Prix suivants ; chronologiquement : Orchestration, Harmonie, Improvisation à l’orgue, Analyse, Contrepoint, et Fugue et Formes.

Pendant 6 ans, il s’initie parallèlement au violon puis, plus récemment, au violoncelle depuis 6 ans.

Il étudie la composition lors de stages avec le grand compositeur français Jean-Louis Florentz, celui-ci va durablement marquer son parcours et encourager sa vocation.

Entre l’âge de 18 et 20 ans il remporte trois Concours Internationaux d’Improvisation à l’Orgue : le Second Grand Prix et Prix du public du Concours de Chartres en 2000, dont il est le seul finaliste, devenant ainsi à 18 ans le plus jeune lauréat de l’histoire du concours ; le Premier Prix du Concours de Saarbrücken en 2001, et le Premier Prix et Prix du Public du Concours Yoann Pachelbel de Nuremberg en 2002.

Il a reçu divers Prix Internationaux pour ses compositions : le Premier Prix du Concours Valentino Bucchi de Rome en 2001, le Premier Prix et Prix du Public du Concours de l’Orchestre de Flûtes Français de Paris en 2002 et, en 2006 à l’unanimité, le Premier Prix du Concours de Composition pour orgue de Saint-Bertrand de Comminges.

Au printemps 2015 il est le « Compositeur invité » du Festival d’Auvers-sur-Oise où une dizaine de ses compositions seront jouées -l’une d’entre elles par Renaud Capuçon.

Il a reçu plusieurs commandes de l’Orchestre Philharmonique du Qatar, enregistrées sur un CD en 2015 : Concerto pour violon et orchestre de 2011 et Minimalist-Concerto, double-concerto pour Piano, Orgue et Orchestre, de 2012. Ce CD a bénéficié d’une aide attribuée par la Fondation Marcelle et Robert De Lacour.

Il a également reçu des commandes de Notre-Dame-de-Paris chantées par la Maîtrise de Notre-Dame et dirigées par Henri Chalet : une œuvre pour Chœur Mixte, quatorze trompes de chasse et orgue, ainsi qu’un Magnificat pour Chœur mixte, Chœur d’enfants et Grand-Orgue qui a été donné en première en 2016 dans la cathédrale. Celui-ci est paru chez Warner Classics en mai 2020 dans un CD dont Gautier Capuçon a diffusé plusieurs extraits dans son émission sur Radio-Classique.

En avril 2019, son Stabat Mater est la dernière polyphonie chantée à Notre-Dame-de-Paris, vingt-quatre heures avant l’incendie. Sur YouTube, la vidéo a été vue 36 000 fois. C’est son œuvre la plus plébiscitée, en concert comme dans la liturgie.

Son Oratorio de Noël, commande de la compagnie Cadéëm, pour Chœur d’Enfants, récitant, accordéon et deux percussionnistes, a été donné en première à Sainte-Foy-lès-Lyon en décembre 2021, par les Maîtrises d’enfants des Cathédrales Notre-Dame-de-Paris et Saint-Jean-de-Lyon, dirigées par Emilie Fleury et Thibaut Louppe, avec le Trio KDM (Adélaïde Ferrière -Victoire de la musique-, percussion 1, Jean-Baptiste Bonnard, percussion 2, Anthony Millet, accordéon) et le récitant Pierre Val. L’Oratorio a été repris en décembre 2022 à l’Opéra Royal de Wallonie, par la Maîtrise de l’Opéra, dirigée par Véronique Tollet et le Trio KDM (avec Emil Kuyumcuyan percussion 2). En décembre 2023 outre Rambouillet, il a été repris à l’Abbaye de Fontevraud, par la Maîtrise de Notre-Dame de Paris et KDM

Son Livre pour Violoncelle, recueil de pièces pour violoncelle seul écrit pour les 40 ans de Gautier Capuçon est paru en avril 2023 aux Éditions Billaudot.

En 2019, le chef d’orchestre français Jean-Pierre Lo Ré, lui fait la commande de Vision Céleste pour Doudouk, Kéna, Choeur et Orgue, puis en 2023 « Arménie » pour Chœur, Orchestre et Doudouk, donné en première en l’église de la Trinité à Paris début juin 2023, par le Chœur et Orchestre Français d’Oratorio.

En novembre 2023, il est le grand lauréat du 1er Prix du 10 ème concours international de composition de musique sacrée Fernando Rielo de Madrid, pour « Tibi Domine » pour chœur et orchestre, devant 29 partitions du monde entier.